Total Pageviews

Thursday, 6 December 2012

Est-ce que l'école pourra apporter une réponse à l'essor des cours particuliers?



      Se nourrissant de l'angoisse des parents, profitant des faiblesses du systéme scolaire et au détriment des élèves les plus démunies; selon le rapport du sociologue Dominique Glasman; les cours particuliéres ont connu un essort spéctaculaire en tant que <contre modèle> du systéme educatif français.




      Si ce soutient scolaire se popularise à cause des attentes décues du systéme, les français sont également sensible que les cours particuliérs peuvent mener à l'aggravation des inégalités. Cela se comprend du fait que les parents qui souffrent d'une manque des moyens ne peuvent pas offrir aux enfants cette béquille si coûteuse de l'école et par conséquence les enfants démunis n'ont pas les mêmes opportunités que ceux des familles aisées.




      Le fait que cette tendance n'est pas une particularité française n'offre qu'une maigre consolation car la vie est perçue comme un combat dans lequel l'excellence fournit le seul moyen de <s'en sortir>. La responsabilité de ce sombre état se trouve avec tout les pouvoirs publiques peu importe la couleur politique.




      Les techniques des cours particuliérs sont devenues indispensables dans la vie competitive actuelle. Aprés se demander <où et quand l'école enseigne ces techniques>, celles qui ont devenues primordiales pour la réussite scolaire, le socialogue Glasman propose une réactivision de l'étude surveillée écoliére par ménageant des temps et des lieux pour acquérir ces mêmes techniques. C'est dans une telle maniére que l'école pourra apporter une réponse à l'essor des cours particuliers..!!!